http://www.lasertriodental.ro/

Materiale stomatologice

http://www.lasertriodental.ro/

Un gând

Faceți căutări pe acest blog

Se încarcă...

AMESTECATE

Totalul afișărilor de pagină

3 aug. 2009

Vecini

Multi vecini din satul meu natal s-au stins din viata. Chiar casele s-au paraginit sau au disparut.
Intr-o zi, am fost cu sora mea sa vad ce mai exista prin sat, cine a mai revenit, dintre cei plecati-ma refer la tineret.
Asa mi-am amintit de unii vecini si de peripetiile din copilarie legate de ei.
Aveam un vecin, Avram a lu’Glodean, care nu avea copii, dar venea des pe la noi. El avea o boală. Îi plăcea să ne gâdile, şi, dacă apucai în mâinile lui, cu greu mai scăpai. De aceea, ne era tare frică de el. L-am poreclit ,,fratele Gâdiluş''.
Pe soţia lui o chema Ileana, iar noi, nu stiu de ce, ii spuneam Ilona. Ea nu avea copii, doar sotul ei avea doua fete, de varsta mamei mele, dintr-o casnicie anterioara.
Ei îi plăcea să arate tânără, şi cineva a învăţat-o să îşi dea cu ceva vopsea de ulei, cu care se vopsesc geamurile, pe păr. Părul s-a năclăit şi a trebuit să şi-l taie. Desi se lega bine la cap cu baticul, oamenii si-au dat seama de isprava ei, si nu au iertat-o, ci au batjocorit-o pentru inocenta ei actiune.
A fost de pomină în sat!

Pour Muse : une meilleur traduction, je pense, que celle du Google traducteur.

Beaucoup de voisins de mon village natal sont morts. Même les maisons sont delaissees ou disparues.
Un jour, j'étais avec ma soeur pour voir ce qu'il ya à travers le village, qui est de retour, pour rester dans la vieille maison paternelle, -je me réfère à la jeunesse.
Alors, je me suis souvenu de certains voisins et des aventures de mon enfance.
J'avais un voisin, Glodean Avram, qui n'avait pas d'enfants, mais souvent, il venait chez nous. Il avait une maladie, celle de "gadila" et, une fois dans ses mains, il etait dificile de s'échapper. Par conséquent, nous avions très peur de lui. Je l'ai appelé,"Gâdiluş frère".
Son épouse, Ileana, que nous ne savons pas pourquoi, l'avions nommee Ilona, elle n'avait pas d'enfants, seulement son mari avait deux filles d'un précédent mariage, de l'age de ma mere.
Elle aimait avoir l'air plus jeune, et on lui avait conseille de donner de la peinture à l'huile, sur les cheveux. Cheveux gras et elle a dû les couper. Bien que bien soudée avec bandana sur la tete, les gens du village ont compris son secret, ne l'ont pas pardonné, mais ont eu du mépris pour son innocent action.
Tout a été dans le village "de pomină"-on a discute ca longtemps, parce que les femmes ne portaient pas, a l'epoque, les cheveux coupes.!

GADILA=porter les mains sur le corps de quelqu'un pour le faire rire.

4 comentarii:

Muse spunea...

C'est un peu à nous à tisser les fils de votre histoire.En Français certains mots sont intraduisibles cela rajoute au mystère de ce que vous écrivez.Merci pour cette page de traduction.

disa spunea...

@Muse, oui, c'est vrai, surtout que j'emploie des termes du language de mon village.
Merci pour votre commentaire.

Muse spunea...

un grand merci;j'avais à peu près saisi le sens

disa spunea...

Une bonne occasion pour moi d'enrichir ainsi mon francais.